Dernières Infos

La Banque Islamique de Développement injecte 225 millions de dollars pour dynamiser les infrastructures au Nigeria et en Malaisie

La Banque Islamique de Développement (BID) a donné son feu vert pour l'octroi d'un financement de 225 millions de dollars, destiné à soutenir de nouvelles initiatives de développement dans ses pays membres. Une bouffée d'oxygène pour des projets vitaux au Nigeria et en Malaisie.

 

Lors d'une réunion du Conseil des Directeurs Exécutifs tenue le 16 mars 2024, deux projets d'envergure axés sur le progrès socio-économique et la durabilité dans des domaines clés ont reçu l'approbation tant attendue. Le Nigeria et la Malaisie, principaux bénéficiaires de cette manne financière, voient ainsi s'ouvrir de nouvelles perspectives pour leur développement.

 

Le Nigeria, grand gagnant avec 125 millions de dollars pour l'État d'Abia

Le Nigeria s'est vu attribuer une enveloppe de 125 millions de dollars pour soutenir son ambitieux projet de développement intégré des infrastructures dans l'État d'Abia. Comme l'a souligné avec enthousiasme le gouverneur Alex Otti, bien que les fonds ne soient pas encore débloqués, cette initiative vise à fluidifier les déplacements et à réduire les coûts de transport sur les axes routiers principaux, tout en facilitant l'accès des communautés locales aux marchés et aux services sociaux essentiels.

En outre, le projet se donne pour mission d'améliorer globalement la mobilité en garantissant à tous les citoyens, y compris aux groupes les plus vulnérables, un système de transport sûr et accessible. Une véritable avancée pour l'État d'Abia, qui s'inscrit dans la continuité d'un prêt de 115 millions de dollars approuvé en juin 2023 par la Banque Africaine de Développement pour la réhabilitation du réseau routier.

 

La Malaisie, l'autre grand bénéficiaire avec 100 millions de dollars pour un complexe énergétique novateur

La Malaisie n'est pas en reste avec l'approbation par le Conseil de la BID d'un financement de 100 millions de dollars dédié au complexe énergétique de Pengerang (PEC). Ce projet novateur, qui s'inscrit dans le cadre du programme de partenariat public-privé de la banque, a pour objectif de développer un complexe aromatique à la pointe de la technologie, alliant durabilité et efficacité énergétique.

Implanté au sein du complexe pétrochimique intégré de Pengerang (PIPC), un hub pétrochimique et de raffinage situé dans l'État de Johor, ce projet contribuera directement à l'essor économique de la région en générant de nouvelles opportunités de développement et d'emploi. Johor, l'un des trois États malaisiens dotés d'une zone pétrochimique dédiée, entend bien tirer profit de cet investissement stratégique pour renforcer sa chaîne de valeur pétrolière et gazière en aval.

Le Groupe de la BID a également passé en revue les rapports d'avancement du Programme de Réponse à la Sécurité Alimentaire du Groupe de la BID (FSRP), qui soutient les pays membres dans l'atténuation de la crise alimentaire actuelle et le renforcement de leur résilience face aux futurs défis de sécurité alimentaire. Le Groupe de la BID a réaffirmé son engagement à soutenir les pays membres dans leur quête de prospérité et dans la réalisation de leurs Objectifs de Développement Durable, tout en renforçant leur résilience face aux futurs obstacles au développement.

En décembre dernier, la banque avait déjà approuvé 16 projets pour un montant total de 2,12 milliards de dollars, dont un financement de 803,3 millions d'euros pour renforcer le réseau de référence des soins de santé en Indonésie et 187,84 millions d'euros pour la construction de l'autoroute Guercif-Nador au Maroc. D'autres projets cruciaux ont été financés au Burkina Faso (144 millions de dollars), en Ouganda (106 millions de dollars) et en Turquie (300 millions de dollars pour les zones touchées par le tremblement de terre).

 

Avec ce nouveau financement de 225 millions de dollars, la Banque Islamique de Développement confirme son rôle de catalyseur du progrès socio-économique et de la durabilité dans ses pays membres. En soutenant des projets d'infrastructure vitaux au Nigeria et en Malaisie, mais aussi en promouvant la sécurité alimentaire et les partenariats public-privé novateurs, l'institution ouvre la voie à un avenir plus prospère et plus résilient pour les communautés bénéficiaires. Un engagement fort en faveur du développement durable, qui témoigne de la vision stratégique de la BID et de sa volonté d'accompagner ses membres sur le chemin de la croissance et du progrès.

IFMAG5 Revues

IFMAG est le premier magazine africain dédié à la finance islamique qui propose à ses lecteurs des reportages exclusifs, des analyses de marché pointues, un décryptage des tendances émergentes et des éclairages d'experts reconnus, issus des écosystèmes africains et internationaux.

29 commentaires

Laisser un commentaire

La Société islamique pour le développement du secteur privé (SID) …

 La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), membre …